> Critiques > Labelisés



La pluie de juin appelle l’écoute de mélodies douces comme des flocons de neige. Cet album est sorti fin 2008 en plein hiver, l’occasion d’en parler juste avant le début de l’été est un pied de nez à cette météo pourrie. Frida a trouvé la recette dans cet album pour pondre des chansons qui foutent la chair de poule, si Swan (Paul Williams) producteur de disques qui a vendu son âme au diable dans le film culte de Brian de Palma "Phantom of the paradise" avait auditionné Frida, il lui aurait fait signé un contrat à vie, heureusement pour elle c’est Secretly Canadian, le label des voix magiques qui a découvert Antony and the Johnsons qui l’a signé (après une petite recherche sur wikipédia, il se trouve que les fondateurs du label sont entre autres Chris et Ben Swanson, les fils de Swan auraient-ils eux aussi signé un pacte avec Lucifer ?) "Silence is Wild" s’ouvre par une référence à un autre film culte "Dirty Dancing", on a déjà la gorge nouée, la force de sa voix et ses mélodies ultra kitch font que le charme opère instantanément ou alors on change de film, car cet album est un pur hommage à tous les tubes populaires des années 70/80, fonctionnant comme une vraie Bande Originale. "Enemy Whitin", sa voix bouleversante soulignée par des choeurs décidés à achever notre âme nous font plonger dans un coma émotionnel. Si Frida était née 20 ans plus tôt, tout le monde aurait dansé un slow et pleuré dans sa chambre sur "Highway 2 U"... On a tous eu un jour une compilation de slow dans les années 90. La comptine "Bird" est une mélodie que l’on apprendra un jour aux petits quand il s’ennuieront, on pourra même en faire des canons. Je n’aime plus "Footloose", donc je zappe quand le rythme s’accélère comme on tape du pied, mais toutes les mélodies tristes de ce disque où Frida chante comme un oiseau avec du plomb dans l’aile soulage mon front trempé par la pluie, et je n’ai pas honte de pleurer, personne ne le voit. Maintenant, faites vous votre avis sur "Pony".

Frida Hyvönen - Pony (Live Nyhetsmorgon 2008)




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.