> Critiques > Autoproduits


  • 16 novembre 2007 /
    Bocage
    “0.2”

    rédigé par gdo
    1 vote
      (3/10 - 1 vote) notez cet album


Vu ou de l’amour protecteur des aveugles. 0.2 qui n’est pas une petite pique à l’encontre de Billy Gates, fait du songe une réplique sismique aux secousses d’une musique paradant dans une atmosphère à la fois de glaciation et d’intransigeance physique et climatique. Ce n’est pas un hasard si Laetitia des Stereolab chante sur alpha jet c’est qu’elle aussi est parvenue à ne pas se mettre dans les canons de la séduction contre l’intransigeance. Déliée et étirée 0.2 se ballade entre Jim O’Rourke (migrant birds) low (une low de joie avec des applaudissements de fin de route comme un objet rythmique sur letter) ou encore Jacno sur le superbe léves toi machine. Chez Bocage Le record du monde du 100 mètres est en dessous des cinq secondes, non pas car le groupe joue plus vite que David Gedge ou Gumball, mais plutôt car les secondes sont trois fois plus longues, comme a été longue la construction de cette chronique. L’envie de ne pas séduire comme acte de séduction. Intriguant. .




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.