> Critiques > Autoproduits



Pour une fois parions sur l’avenir, faisons fi du présent et sentons dans des perceptions aussi petites qu’ importantes des promesses que l’on espèrera tenues. Parions sur le chant d’Anne championne du refrain mais tributaire de phrases à rallonges, parions sur cette guitare acérée metteuse en scène d’un sad way to the night scolaire et péchu. Enfin on va parier sur cet ensemble qui tout en ne parvenant pas à nous séduire complètement nous met la puce à l’oreille, celle qui gratte mais ne laisse jamais de rougeur ou de bouton mais plutôt un heureux présage. L’avenir c’est peut être maintenant. Faites vos jeux, pariez avec moi.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.