> Critiques > Labelisés



Pour certains la musique c’est avant tout remplir les silences jusqu’a les éliminer jusqu’au dernier. Pour d’autres c’est avant tout les entourer sans les étouffer. Bed ferait plus partie de cette deuxième caste, celle du haut de laquelle trône Mark Hollis. Groupe à huit mains (et huit oreillers diront certaines mauvaises langues) Bed explore le silence sans vraiment lui donner le temps de réellement s’exprimer, le silence est en sourdine. Bed confondra trés vite le tableau et le cadre, voulant à toute fin commencer par la peinture sans en avoir la maîtrise plutôt que de construire un rectangle parfait. Même si l’entreprise est gauche celle-ci est loin de sombrer dans un matelas d’erreur, réussissant presque à nous réconforter comme la nuit c’est si bien le faire sous une couette moelleuse. Un grand petit disque d’accompagnement attachant et fragile qui vous absorbera. Un disque foetal.




 autres albums


 interviews


 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.