> Critiques > Autoproduits


  • 11 janvier 2009 /
    Schwere artillerie
    “brutal bebop show ”

    rédigé par gdo
    6 votes
      (7/10 - 6 votes) notez cet album


Greg, chanteur duschwere Artillerie devrait sans peine pouvoir promouvoir une sous marque de miel adoucisseur de la gorge. On en a mal pour elle, pour ses cordes vocales misent à rude épreuve le temps de ces 27 minutes. Certes les textes d’une désarmante rapidité (Toy ! Toy Toy !, Anabarbera ou encore le séminal Cryptex et son slogan say burn) ne devrait pas l’obliger à des prouesses, mais le garçon est énervé et son groupe avec. Sans jamais tomber dans la bouillie bruitiste (bien au contraire car on ne peut que saluer le The Get Up Bastard exercice de grand écart maîtrisé) Schwere Artillerie fait jouer l’aridité violente de Sloy dans un cartoon belliqueux entre un chat et une souris. Brutal Bebop Show est un disque de notre époque, celui d’un groupe donnant tout ce qu’il a dans le ventre avant la radiation finale suite à une fuite radioactive. Vous pouvez d’ailleurs entendre les premiers effets de la radiation enregistrés via un compteur Geiger. Sensible s’abstenir.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.