> Critiques > Labelisés


  • 8 mars 2008 /
    The libertines
    “Up the bracket”

    rédigé par Seb
      notez cet album


Aujourd’hui, le nouvelle mode consiste a trouver tout les mois le nouveau Strokes. Malheureusement pour les journalistes en manque d’inspiration, le groupe new-yorkais, qui les faisait tant fantasmer il y a à peine un an et dont il est a présent de bon ton de dénigrer et descendre, est encore et toujours le meilleur dans sa catégorie. Les Vines ne cassent pas des briques, les Hives sont gentillets, les Black Rebel Motorcycle Club franchement mauvais… On assiste véritablement a une espèce de spéculation artistique ou chacun tente d’être la nouvelle sensation hype. Toutefois il semblerait qu’enfin un groupe ai véritablement les moyens de ses ambitions. Les voilà donc, ces Libertines, qui, déjà, ont le bon goût d’être anglais. Et ça se sent dans leur musique, car eux, plutôt que de s’inspirer des vieux groupes new-yorkais, ils préfèrent puiser leurs sources chez les Clash. Impression qui se confirme a la lecture du nom du producteur, Mick Jones, justement guitariste du fameux groupe punk de la fin des 70’s. Au résultat, " Up the Bracket " tient clairement la route. On y trouve des titres carréments irrésistibles comme " Horror Show ", " Time for Heroes " ou " The good old Days " ou des petites bombes énervées comme " Up the Bracket ", single de la semaine chez un NME pour une fois inspiré dans le choix de son chouchou (on oublie pas qu’ils ont quand même essayer de nous faire avaler Starsailor). Bon c’est sur quelques fois ça lorgne pas mal du côté des Strokes (" I get along "), mais toujours avec un talent certain. Ces Libertines ont vraiment la classe, qu’ils envoient la sauce ou qu’ils se contiennent . En plus de ça, les Libertines font d’une pierre deux coups. Car non content d’offrir a l’Angleterre la réponse parfaite a la nouvelle vague du rock’n’roll instauré par les Strokes, ils se permettent de redonner du jus a un genre qui commençait sérieusement à tourner en rond.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.