> Critiques > Labelisés



Parce que Minor Shadows fut un des plus grands disques de l’année dernière et aussi sûrement parce que Glass Wars est aussi bon que Minor Shadow, 1 Mile North nous emmène vers des endroits vers lesquels on revient inéluctablement. Une fois qu’on a mis le doigt dans l’engrenage, une fois qu’on a passé une heure dans son bain, fixant le plafond, les yeux mi clos, écoutant ce Glass Wars, impossible de passer une semaine sans l’exceptionnel Have a good one what…Le pire dans tout ça, c’est que 1 Mile North n’a rien inventé, leur musique se base sur quelques notes de guitare, quelques atmosphères, mais la répétition des notes, ces ambiances si mélancoliques, la justesse des mélodies, tout ça nous rend heureux d’écouter ce disque. Heureux. Si musicalement on peut rapprocher 1 Mile North de Labradford, les sensations elles ne sont pas les mêmes. Si le groupe de Mark Nelson joue plus avec le huis clos, l’angoisse etc…avec 1 Mile North on s’imagine facilement pendant l’été indien, au bord d’une rivière, avec quelqu’un qu’aime…Une superbe sensation. 1 Mile North n’a pas d’égal, et le poids que cette musique peut avoir sur vous est assez dévastateur. Mais quel bonheur, un bonheur addictif. 1 Mile North vogue, construit son édifice pièces par pièces. Vivement la suite et d’ici là appréciez. En vous remerciant.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.