> Critiques > Labelisés



A l’heure où les partis outrepassent sans état d’âme l’obligation fixée par la loi du 6 juin 2000 de présenter 50% de candidats de chaque sexe aux scrutins de liste, le label Fargo rétablit l’équilibre à sa manière en publiant Even Cowgirls Get The Blues (Fargo/Naïve) joli panorama en dix-sept instantanés d’un paysage alt-country qui porte le chromosome X et pendant de la compilation Cowboys In Scandinavia (Fargo, janvier 2006) qui orientait la lumière vers la scène folk de Suède et Norvège. De cette sympathique initiative à laquelle contribuent artistes autoproduites, jeunes pousses myspaciennes et titulaires du label, on retiendra notamment le titre de Sera Cahoone autrefois croisée dans les rangs de Carissa’s Weird, Nowhere To Be Found, ballade de fond de canyon amère comme du jus de cactus, Daisy Girls, piste charbonneuse empruntée par Haley Bonar, une copine de Lexomil d’Alan Sparhawk (Low), BTK Blues par Pink Nasty sur lequel Bonnie " Prince " Billy vocalise également, ou encore le chaloupé How Will We Know ? temps fort du troisième album de Jesse Sykes, Like, Love, Lust & The Open Halls Of The Soul (Fargo/Naive). Si l’on ne craignait le danger de la flagornerie, on citerait également Twilight, rêverie folk entre chien et loup qui hésite puis choisit la lueur. Un titre qui figure sur Fireproof (Fargo/Naïve), deuxième album de Dawn Landes néo New-yorkaise originaire du Kentucky. Fireproof porte bien mal son nom tant il tient du feu d’âtre apaisant. Un brasier familier alimenté par des compositions folk taillées dans le meilleur bois (Joseph Arthur que l’Américaine a enregistré, Beth Orton) et qui diffuse une chaleur douce (la voix de cow-girl des espaces bitumés de Landes). Du bicolore Kids In A Play, en pleins et déliés, à la reprise boulversante d’à-propos du I Won’t Back Down de Tom Petty, Dawn Landes prouve avec finesse que son écriture s’émancipe des modèles de la communauté Fast Folk qui l’abritait un temps et prend désormais la route le nef au vent mais toujours pointé vers le faîte des buildings, en somme son Kentucky fine chick aim...

Portfolio




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.