> Critiques > Labelisés



Patronyme trompeur que celui choisi par Chris Barth et les siens pour désigner leur formation. A l’écoute de Tum, il semble en effet que le quatuor de Bloomington (Indiana) n’éprouve aucune difficulté à peindre des paysages sonores aux formes certes pluridimensionnelles. Edité à l’origine à quelques centaines d’exemplaires avant la parution d’Horus (2005), cet album tient de l’Op Art musical qui tourne la tête. Un folk rock popisant et psyché -tantôt plus pop que psyché (" Florida Silver Springs "), tantôt plus psyché que pop (" Twisted Sol Epoch ")- y trace des lignes arquées et multichromatiques qui figurent au final un champ à la fois aride et verdoyant qu’il fait bon fouler. Recommandé.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.