> Critiques > Labelisés


  • 3 janvier 2008 /
    Noblesse oblige
    “in exile”

    rédigé par gdo
    9 votes
      (5/10 - 9 votes) notez cet album


Duo Franco-Allemand, avec à elle la suavité et la grâce à lui la musique tranchée parfois martiale, à elle le rouge à lui le noir, mais à eux deux un des disques les plus étonnant de cette année. Les radicaux trouveront en ce disque des moyens de ne pas tenir en place, car comment ne pas perdre en route des électeurs avec autant de directions prises. La réponse est dans le nom, car noblesse oblige, et dans le titre car le duo est « in exile », un peu partout chez lui, sautant des dunes du Sahel dans les fjord, retournant dans une cave de Berlin avant de prendre un trolley dans une rue de Londres (entendre « Under the floorboard » après un titre comme « partners in crime » est une expérience supérieure à n’importe quel manège) direction Adis Abeba. Bourré de clin d’œil et de ligne d’inspiration volée joliment (comment ne pas voir le visage de « fade to grey » en transparence de « hit the bongo »), l’album regorge de tubes potentiels, chassant illico presto des charts les vagissements d’une certaine pop anglaise en pleine crise. De « 4.AM » à « shame » et son didgeridoo maléfique, Noblesse oblige nous transportent avec des bottes de sept lieux, s’interdisant juste de rester en place. Sortez les fouets (hum « tanz, mephisto !) mettez les harnais aux chevaux le périple est sans retour. Un duo sans papier, mais avec du brio.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.