> Interviews


  • 13 novembre 2020 /
    Festin
    Questionnaire Lowesque

    réalisée par gdo

Que représente Low pour vous ?

Un groupe compagnon, que j’écoute depuis longtemps, dont j’ai aimé chaque disque, que j’ai vu plusieurs fois en concert (et c’était toujours très beau). La lenteur, la mélancolie, le gospel, les guitares passionnantes et cette percussion autant minimaliste qu’indispensable. La beauté, des chansons sublimes à la pelle, une discographie exemplaire. L’histoire singulière de ce couple, la spiritualité qui traverse toute leur œuvre.

Pourquoi avoir participé à ce projet ?

Je suis de près les travaux d’ ADA. Il y a eu des groupes que j’aime beaucoup proposés pour les tributes, mais je n’avais jamais pris le temps de m’inscrire, je ne me sentais peut être pas à la hauteur pour les reprendre. Là avec Low, je pouvais pas laisser passer, c’était un petit défi.

Si vous deviez retenir une chanson de Low ?

Question bien difficile. "Sunflower" sur Things We Lost In The Fire.

Un album de Low ?

Encore une sale question. Trust.

Low en un mot ?

Gospel

L’héritier sur la scène actuelle ?

Je ne vois pas.

Votre actualité (c’est le moment de parler de vous ), votre site, page Facebook, recette….…...

FESTIN sort son deuxième album le 27 novembre prochain (sortie physique et digitale). Il s’appelle "Certains pourraient disparaître", il a été enregistré en solitaire, à la maison, au printemps 2019. Onze chansons noires à la croisée du dark folk, du spoken words et des expériences rock.



 chroniques


pas d'autres chroniques du même artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.