> Critiques > Autoproduits



Mine de rien c’est la troisième démo que nous présente Semyorka, nouvel EP survitaminé est le plus réussi des trois. In my room est tout d’abord une petite merveille de guitares tournoyantes (paradise land) qui se percutent dans tous les murs pour finir par danser sur une basse qui se fait savamment sentir. Ensuite car Semyorka en n’évitant l’écueil du français chantant en anglais (next year) laisse entrapercevoir un charme fou. Et pour finir car in your room est le fruit d’un groupe qui ne faillit pas à sa tache d’à la fois nous émouvoir et nous faire sauter contre les murs (avec la guitare) pour des hymnes pop-rock à définitivement mettre Superbus à la casse (enfin) avec des titres comme wasn’t for me, à reprendre les choses là où Weezer les avaient laissé il y a dix ans en haut des charts (when there is a will) ou encore à surprendre d’un titre aussi danse et rempli de promesse que l’est in my room. Sur ce titre Semyorka gagne un abonnement à vie dans nos colonnes, un pass pour l’avenir certain que nous nous interdirons de vous passer sous silence. On en reparle assurément. Dans vos oreilles.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.