> Critiques > Labelisés



Si les scientifiques ont mis au point des échelles pour mesurer les mouvements de la terre ou la vitesse du vent, ils n’ont pas mis au point une échelle de satisfaction de plaisir. Ce nouvel opus d’Adam Green devrait servir à mettre au point une échelle haute tant cette country folk terrasse toute baisse de moral, que ce soit via une musique échevelé ou par des disques d’un surréalisme déroutant, faisant d’Adam Green, et ce depuis les moldy peaches, un des auteurs les plus important de sa génération. Histoires ne tenant pas debout s’enchaînent avec des hilarités contenues. Il y a un humour tout britannique sur le bas de la ceinture dans ces histoires qui sont plongées dans le terreau de la country américaine. Un humour qui n’a d’égale que la voix d’Adam. Car à force de ne parler que du décalage des chansons du jeune homme, on en oublierait presque le talent de compositeur et surtout cette voix qui avec le chanteur des whites stripes est celle qui donne des raisons d’espérer un the voice le retour. Impossible dés lors de ressortir un morceau de ces quinze titres (en une demi heure s’il vous plait), impossible aussi de se détacher de ce disque, plaisir condamnant le reste de la production discographique actuelle à manger les pissenlits par la racine. Rafraîchissant et prodigieux ce nouvel opus fera date dans la science des codifications, on parlera dés lors pour le niveau le plus élevé de la satisfaction de neuf sur l’échelle de Gemstones. A écouter absolument.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.