> Critiques > Labelisés



Ce n’est rien de dire que nous attendions ce troisième opus de Raymonde Howard, si nous considérons la BO de « Le Lit » comme un album à part entière. Double page dans Libération, Black Session chez Bernard Lenoir et j’en passe, la jeune artiste de We Are Unique Records aurait pu perdre pied et se laisser aller, sauf que chez elle il y a quelque chose de viscéral, faisant partie de son ADN.

Dans un minimalisme qui pourrait paraître revêche, elle sait mettre de la rondeur, rendant même certaine de ces chansons plus dansantes que des productions spécialisées dans ce style. Ne changeant pas son dispositif imparable chez elle, utilisé par certains, raté chez beaucoup elle y ajoute ici une lumière pas totalement nouvelle, à l’orientation autre. La connexion première qui me vient à l’esprit est celle de la tournée de Dominique A pour l’album Remué (en particulier quand le grand Dominique jouait les morceaux de l’album qu’il a réalisé avec Oslo Telescopic). La guitare jamais rugueuse, mais toujours nerveuse ou joueuse s’infiltre dans les nervures d’une basse qui elle donne la rondeur à ce mélange explosif de post punk et noise.

Toutes ces structures sont là, en place, impressionnantes d’efficacité, avec une stature quasi monolithique, mais elles seraient vaines sans le chant de Raymonde Howard, notre PJ Harvey qui aurait fini par muter définitivement avec Steve Albini suite à Rid of Me. Raymonde Howard y chante divinement bien, sachant changer de ton quand il le faut, s’inventant des rôles, devenant tout autant chanteuse que conteuse de ses chansons (on pense parfois au premier album de Brenda Kahn pour cette mise en scène du chant, sans artifice grossier, mais avec justesse).

Impressionnant de maitrise, bluffant par la qualité d’écriture (pas un morceau ne fera l’objet d’un manque d’attention), par le culot (le morceau terminal exceptionnellement en français se terminera brutalement juste avant une surexcitation savamment amenée), ce « S.W.E.A.T. » installe définitivement Raymonde Howard dans le paysage musical des gens qui comptent.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.