> Critiques > Labellisés


  • 4 mars 2006 /
    Nicolai Dunger
    “here’s my song you can have it....” (Labels)

    rédigé par gdo
    4 votes
      (7/10 - 4 votes) notez cet album


Depuis Deserter Song’s nos Mercury Rev adorés sont devenus des producteurs recherchés, histoire de se voir habiller par des stylistes raffinés et respectueux de vos propres formes. Pour Nicolai Dunger c’est le second essais de production extérieure après l’ascète Will Oldham. Si l’on excepte my time is now & slaves (we’re together like) qui se contentent de la voix de Nicolas et de ses mélodies que Ed Harcourt a du laisser sur le bord de la route pour nous émerveiller, il faut bien dire que nos amis de Mercury Rev ont eu la main lourde sur les compositions de Nicolai, qui sur son frêle corps se voit aposer une cuirasse trop lourde, imposant à Nicolai un régime calorifique. Si l’on excepte someone new et sa fin forcée (on désespère de voir ses chansons lui échapper) on s’étonnera sur le dosage hasardeux entre habillage et complet replâtrage de chansons qui au final ne peuvent plus exister.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.