> Critiques > Labelisés



The Coral avait étonnés avec leurs deux premiers albums magnifiques (the coral et le magnifique magic and medecine), tirant à eux une énergie fin sixties, invoquant même le fantôme des doors (d’ailleurs jamais groupe anglais n’aura sonné aussi américain) et tout ce qui se faisait de bien à l’époque, avec une habilité que peu de groupes d’aujourd’hui approchent, the coral était alors une machine à remonter le temps vers une nostalgie qu’on pensait alors éteinte. Un troisième album avait un peu déçu (Nightfreack and the Sons of Becker), un peu en deçà des deux premières productions, décevant critiques et fans, mais ce n’est pas ça qui allait arrêter un groupe qui est déjà annoncé comme l’évènement de cette décennie (cfr. NME) et quand on sait qu’ils viennent de Liverpool, on n’aura pas de mal à faire l’association...

A la première écoute de ce quatrième album, j’étais un peu déçu, étant loin du niveau d’un Magic and medecine (moins d’inventivité, moins de "hits" potentiels, moins accessible, moins... bon), mais comme la persévérance est souvent de mise dans la critique musicale je l’ai fait tourner en boucle pendant quelques heures, histoire de bien m’imprégner des morceaux. Et c’est alors que ces chansons prennent toute leur valeur. Les mélodies se font plus apparentes et on domestique l’album comme il se doit. Produit par Adrian Utley et Geoff Barrow de portishead, on sent une touche un peu plus jazzy, moins western, plus rock, dénigrant presque les influences anciennes pour revenir à quelque chose de plus classique. Un album avec moins de fougue, plus de sagesse et de retenue (est-ce un bien ?). Le single tiré de l’album, "In the Morning" n’est pas forcément le plus représentatif de l’album, ni la meilleure chanson à mon goût. Je préfère un "for from the crownd", "Arabian Sand" ou "the operator" pour son orgue déchaîné.

Qu’en dire et qu’en penser en conclusion ? Si cet album n’est pas du niveau d’un magic and medecine et ses mélodies imparables, il n’en conserve pas moins les qualités et le talent dont the Coral a le secret. Un album à l’écoute agréable et au charme certain, mais sans plus.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.