> Critiques > Labelisés



Pour le dire simplement, hormis ce patronyme un peu déconcertant, tout dans la musique de l’Islando-danois Snævar Njáll Albertsson est enthousiasmant ! Une liberté formelle incroyable, un sens aigu des arrangements vocaux, des accompagnements musicaux plein de simplicité et d’onirisme (si, si c’est possible).

Dad Rocks est un projet solo où l’on sent que le musicien laisse s’exprimer toutes sa fantaisie, laisse parler ses émotions intimes, laisse exploser son univers personnel. Au-delà des clichés inhérents à la vision que nous avons des paysages scandinaves, Mount Modern est une ode à l’échappée belle. Cet album évoque par certains aspects les premiers albums plein de fougue et d’exploration d’Akron Family (avant qu’ils ne se lancent dans la pop insipide ?), fait de l’œil aux productions discographiques des cousins danois d’Efterklang et n’a pratiquement rien à envier aux circonvolutions harmoniques de Grizzly Bear.

On se laisse balader par la basse ronde de « Battle Hymn of the Fox Father », on est emporté par le chevauchement du banjo, repris par les cordes sur « Lifestock » et on sourit en écoutant « Downaging » (“And I became a boy when I received my first Happy Meal toy”, puis plus loin “I did my very best to get this girl undressed, but I sadly failed the test.").

Cette sortie récente du label Les Disques Normal est la conséquence de la rencontre de Snævar avec les musiciens de Mermonte, qu’ils en soient ici remerciés !




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.