> Critiques > Labelisés



Après un premier album que nous avions passé sous silence, comme la première chaine française peut passer sous silence les affres du notre petit père du peuple de droite, il était temps de parler des irlandais de Director. Avec « I’ll Wait For Sound » nos quatre charmants jeunes hommes passent la vitesse supérieure, quitte à suivre de trop prêt les tendances du moment, Franz Ferdinand en tête. Avec un chanteur qui pourrait remplacer Dave Gahan quand celui reste reclus à Basildon malade de la gorge, Director tient déjà une imagerie rock qui tend vers le noir. Avec lui aucun risque de finir chez les Scissors Sisters, mais une vraie chance de se promener sur des rivières d’encres plus noires. Sur « I’ll Wait For Sound » c’est un clair obscur popisant que le groupe nous propose avec des vrais tubes effaçant les tâtonnements juvéniles du premier album. Sans jamais tomber dans la facilité, les quatre irlandais se départissent d’un penchant sous jacent pour la facilité pour se plonger de façon presque aveugle dans des mécanismes plus austère, mais plus prenant également. Noir à l’intérieur, croquant sur le dessus, fondant quand on prend la peine de le laisser fondre dans ses oreilles, de nouvel album de Director est une offrande de gourmet, un entre deux entre les chocolats de super marché à la lesythine, et les pièces de gastronomie de Saint Jean de Luz. A suivre absolument.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.