> Critiques > Labelisés



On pensait qu’ils allaient conquérir le monde, que tout le monde serait à leur pied. Pourtant Broken Social Scene continue son bonhomme de chemin assez tranquillement. Pas tout à fait aidé par des concerts européens plutôt ratés, Broken Social Scene revient donc sur le devant de la scène avec ce Beehives, remplis de faces B, et ils reviennent pour se venger, pour prouver qu’ils sont bien un groupe extraordinaire. Même si on n’en doutait pas, Beehives enfoncent les quelques doutes qui subsistaient. Ca part à droite, à gauche, on a droit à des moments de douceur, de subtilité, à quelques envolées sublimement maîtrisées, et surtout on a droit à un Da Da Dada d’anthologie. Dire qu’on croyait qu’ils nous avaient montrés tout leur talent sur you forgot it in people, mais ce qui nous attends semble encore meilleur, encore plus jouissif. On sent que le groupe n’a aucune limite. Evidemment on se lâche plus facilement sur des faces B, mais entre se lâcher et sortir de grands morceaux il y a l’Atlantique. Evidemment impossible de comparer Beehives avec you forgot it in people, ni même avec Feel Good Lost (qui ressort d’ailleurs, soit dit en passant), mais ce disque ouvre quelques portes supplémentaires au groupe. Pour avoir entendu une ou deux nouvelles chansons qui risquent de figurer sur le prochain disque, l’envie me vient de monter sur mon toit enneigé et de gueuler que Broken Social Scene est un groupe génial. J’irai même le gueuler sur tous les toits s’il le faut. La suite ne peut être que fabuleuse, on ne peut l’envisager autrement. Et elle le sera. En vous remerciant.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.