> Critiques > Labelisés



Formé sur les cendres de Nova express, Alone in 1982 n’est pas le livre des pensées de Patrick B. un soir à Séville sur une civière, mais le nom d’un groupe qui tente de recoller les cailloux parsemés par une indie pop nonchalante. Les ombres tutélaires de Pavement ou Chokebore planent au-dessus de ces chansons qui ne s’emportent jamais, restant comme timides dans leur coin, ne s’affirmant qu’au moment de changer de direction. Chant débraillé, guitares aux passions dissolues, arrangements minimaux (white peach s’autorise des ornements), the fiction between us est un disque qui donne aux souvenirs (Sebadoh n’est pas loin de make up my mind) le droit de ne pas être taxés de flatulence d’anciens combattants. Alone in 1982 est le groupe pour les jeunes gens du début des 90’s qui ne veulent pas se sentir seule en 2007. Bonne pioche.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.