> Critiques > Autoproduits



Il n’y a pas si longtemps, une grande mode d’été consistait à recouvrir certaines parties de notre corps par des tatouages décalcomanies, marques éphémères sur nos corps cuivrés par le soleil. 3 stuff sur la pochette de leur cd beautiful is the day se rêvent en représentation épidermique, soigneusement posée sur un biceps au soleil. Dans la lumière il faudra que 3 stuff s’y trouve, car un album aussi jouissif et remède aux journées grises c’est plutôt rare. I feel better pop sucré et jouissive, entre le chanté et le crié, convoque les B 52’s en ballade. De la vraie pop rock, il en sera souvent question ici, comme lost song, petite merveille entre Belly et Sugarcubes. Des suédois les 3 stuff retiendront les échanges vocaux entre Bjork et Einar, les formes biscornus et la jouissance de chanter. Pour mon ange, première expérience en français, on vole entre Tanya donnely et Harriett Wheeler énervée. Il ne manque que des cuivres pour porter le refrain. S’enchaîne alors petite perle bordelique longeant sans tomber dans le gras le meilleur de chumbawumba, mais à trois. Tout cela pour arriver à la bombe, réflexions, jamais aussi prêt des sugarcubes, n’attendant plus que les cris de Nathalie et Anna Maria. Après ce must c’est un soul mate, riot girl sans sous éteignoir, plus que tendu qui ramène le calme pour mieux souhaiter enfin la bienvenue, histoire de remettre le disque de nouveau, en soulignant une apparition en transparence de PJ Harvey dernière version. Véritable catalogue de références, cette chronique aussi bancale que ce disque est monstrueusement impeccable, ne pourra pas totalement montrer le bonheur (peut on montrer le bonheur ?) A l’écoute de ce disque. Une surprise de plus, une bien marquante, comme un tatouage. Beautiful is this cd. Jouissive.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.