> Critiques > Labelisés



Le décalage entre le jean louis promo et le jean louis artiste est grand, et le fossé c’est creusé tellement qu’à trop vouloir aller au charbon pour défendre un disque dont il n’est pas le seul responsable, il en a oublié de laisser de la place aux chansons, accaparant le temps à des provocations et des pitreries indignes de son talent d’auteur. La parenthèse refermé, une autre est ouverte par les mauvaises langues. Et si ce disque était le disque que Murat aurait du faire depuis longtemps, mais qu’il ne pouvait réalisé non pas par vanité mais par incapacité à composer. Ce serait aller vite en parlant de l’auteur de Mustango de dolores et autre lilith. A bird on a poire est donc le nouvel arrivage, un disque à deux mains et trois musiciens. Composé par Fred Jimenez (jean louis y colle des textes parfois en pure liberté), ce bird on a poire est dominé par sa clarté et par ce duo Jennifer Charles / jean Louis Murat, une passe d’arme sensuelle qui atomise toute velléité de duo, se plaçant dans le sillage Tom Yorke/PJ Harvey ou Morrissey/Siouxies, gagnant dans le désir ce que les autres avaient dans le cristallin. A bird on a poire est ce disque qui pouvait sortir n’importe quand, mais que jean Louis Murat sort maintenant, pour laisser déjà la place à la suite. Ici non plus nous n’avons pas parlé des titres, mais qu’importe, le disque mérite une promo pas comme les autres. Jouissif.