> Critiques > Labellisés


  • 10 novembre 2009 /
    Miossec
    “brest of (tout ça pour ça)” (Pias)

    rédigé par gdo
    3 votes
      (8/10 - 3 votes) notez cet album


Ce disque est un disque de feignasse, ne l’achetez pas, voilà ce qui aurait pu être la campagne de pub mise en place par Miossec pour la sortie de sa compilation. Brest of c’est une façon de pauser ou reposer l’homme à qui le roulis, les embruns et les mauvaises cuites vont si bien. Capable de fusiller un concert et d’écrire une chanson sur sa maman, Miossec à comme fil conducteur celui de ne pas mettre la main là où cela fait du bien. Si ces premiers râles furent plutôt politiques, la suite de sa discographie ne sera que donner au quotidien des lettres de tristesse et de sécheresse. Appuyant là où cela fera mal, il n’arrangera pas les rapports possibles et si académiques de l’homme et la femme, poussés à son paroxysme sous le bien nommé baiser, que je vous invite à offrir aux prochains amis tentés par le mariage. Sur Brest of qui s’ouvre sur la même chanson enregistrée avec des litres de bières et des année de cigarettes plus tard, prouvant que le rock du début laisse progressivement place à un homme plus calme (Miossec toucherait-il la sagesse après avoir autant recouvert nos chaires de sel ? Lui qui s’est réveillé en écoutant la fossette, qui a pesté en entendant Divine Comedy chantait sa libération, aura mis trois albums pour se libérer de cette image qui lui vaudra abusivement cette image de réceptacle à alcool. Toujours rectiligne (si l’on excepte peut être son codevi chez Hallyday) Miossec vient de prouver dernièrement avec l’étreinte que son meilleur est peut être à venir, sans pour autant troquer sa veste en jean, reprendre la veste en cuir de Bashung pour une carrière que l’on ne pouvait imaginer déjà si longue. Non non non il n’est plus saoul, nous croyons en lui c’est tout.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.