> Critiques > Labellisés


  • 11 janvier 2008 /
    The secret society
    “sad boys dance when no one’s watching” (Acuarela)

    rédigé par gdo
    27 votes
      (6/10 - 27 votes) notez cet album


Pepo Marquez aka The Secret Society a tout pour nous séduire. Des chansons comme des confessions sans le pathos des exhibos, un sens mélodique au dessus de la moyenne actuelle (dans ce domaine je pense que la note ne doit pas être plus élevée que le grand match de canal plus) et une simple guitare comme compagne. Depuis la fin probable de Swell (après la séparation de Swell j’ai fini de croire en Dieu) on n’avait pas touché de si prêt le sillon de la bande son de nos vies. Que ce soit en anglais ou en espagnol (c’est là que je regrette mes cours de lycée) Pepo Marquez fige le passé dans le présent lui interdisant par la même toute idée de futur, car les prédictions sont surtout pour les montreurs, Pepo n’en est pas un, et le titre de son disque nous le montre. Ne passez pas à côté d’un disque s’appelant Sad Boys Dance When No One’s Watching, ou passez définitivement votre chemin, cette propriété n’est pas la votre.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.