> Critiques > Labelisés



C’est par une entrée techno teutonne que vive la fête pourrait reprendre vite à son compte que le trio Sex In Dallas & Biladoll nous accueille sur la pas d’une discothèque que l’on imagine loin des machines pour décérébrer. Si on a parfois du mal à respirer dans cette atmosphère chaude et humide, le Remix d’Isolée offre à hit back bow une poche d’air, du psychédélisme version ultra cool. C’est le moment qui sera choisi pour augmenter le taux d’hydrométrie de cent pour cent tout d’abord par un Digital memory version aysam saturé de rythme, puis par la version de gilbard herman S avec le rythme kratwerkien comme un hommage aux inspirateurs premiers de cette musique. Notre trio techno vient de catapulter une piste de danse au milieu d’une foret équatoriale .




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.