> Critiques > Labelisés


  • 11 janvier 2008 /
    Telepopmusik
    “genetic world”

    rédigé par gdo
      notez cet album


A l’école de la musique dite de la french touch, deux groupes se distinguent. Celle dite du je t’accompagne dans l’ascenseur et nous nous begotons en rejouant les meilleures scénes des films de rohmer ; et celle dite du bouge ton corps c’est si simple tu verras sur un rythme calqué à l’infini. Ou à l’interminable c’est suivant les goûts. Telepopmusik ferait plus parti de la seconde que de la première, s’adressant ouvertement plus au corps qu’a la tête. Aux oreilles du monde via da hoola, single beta mais jubilatoire, Telepopmusik masque les expérimentations sonores, léchant Alpha ou sondant le radar d’earthling. Derrière le grand écran cinémascope de la série Z sans charme de Daft punk, Telepopmusik restera dans l’ombre et c’est bien le malheur de cette musique, trop vaste pour le petit écran.Vecteur de sensualité, Genetic world n’est pas l’œuvre de docteur en mutation, rats de laboratoires froids et sans rêve.Gourmandise lascive au centre parfois indigeste (on peut en effet regretter les efforts rap du milieu, aussi malvenu que sur le dernier Tricky), Genetic world sera le disque à glisser dans notre passeport, histoire que le monde change d’Air (quoique cette année elle est très respirable), mais surtout que la bateau d’albator fonce enfin dans un récif.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.