> Critiques > Labelisés



Razorlight est un jeune groupe, deux ans d’existence, son leader et fondateur, Johnny Borrell affiche 23 piges au compteur. Des ingrédients diablement efficaces (des riffs de guitares imparables, une voix mélodieuse, écorchée vive à certains moments sans jamais être braillarde), font de ce premier album un disque très prometteur. On pense tout de suite aux Libertines, aux Clash, Razorlight ne s’en cache pas, repique même le refrain de Gloria des Them sur le titre In the City. Considérons cela comme un clin d’œil, les compositions de Razorlight sont talentueuses, preuve d’une réelle maturité, d’une culture étendue et digérée pour livrer le meilleur du Rock. Si certains titres sont très vite accrocheurs et feront le bonheur des radios (Up all Night), d’autres comme Dalston sont de véritables perles. Razorlight est un diamant qui se dégrossira, je prends les paris, au fil du temps. Prometteur et rassurant.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.