> Critiques > Labelisés



Ce n’est pas une thématique, mais peut être la suite logique d’une année " braziliou ", voici un nouveau cd de musique venant tout droit de Rio et de sa banlieue. Pernambuco est une compilation de la nouvelle musique brésilienne, celle qui veut définitivement s’affranchir de Astrud Gilberto de Gilberto Gil, Tom Jobim voulant enfin que l’on pense autre chose en entendant la suavité de ces rythmes, voulant tuer le père sans pour autant le renier. On se baladera donc dans la pure tradition brésilienne (Antonio Nobrega), entre sécularise de bon aloi et normal, et recherche de rapprochement (Lenine avec les fabulous trobadors) entre toutes les fractions de l’art de mettre son intelligence aussi au niveau de ses pieds. On sait maintenant pourquoi le Brésil sera pour toujours champion du monde de foot, pourquoi Ronaldinho sera peut-être le plus grand, car et dépits de l’ombre du passé on saura toujours faire jouer ses hanches ses jambes comme d’autres continueront à se griller des neurones. Si Selma do côco était ma grand mère elle me chanterait son cordao de prataa avec la larme à l’œil de celle qui sait que l’avenir est aussi entre ses mains. Le Brésil change et avance…vamos cantar embolada.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.