> Critiques > Labelisés



Délicieux exercice -peut-être un rien désuet- que le split EP surtout lorsqu’il orchestre comme ici l’addition des talents. D’un côté les tenants d’une elecro-pop addictive, Bella de Vancouver. De l’autre, les traditionalistes pop de Columbus déjà évoqués dans nos colonnes. Bella ouvre les débats. Piste un, Cameron Fraser, Charla Benet et Tiffany Garrett clament aux nombreux qui voudront désormais l’entendre : " Didn’t Mean To Break Our Love ". Une mélodieuse excuse d’un peu plus de trois minutes où guitares à l’eau claire et voix féminine idoine cristallisent doucement autour d’une rythmique farandole. Parfaitement de quoi jouer les Stars avant de se lancer sur le dancefloor aux sons d’un " Crystal Tears " déjà présent sur leur Pretty Mess mais ici gentiment dévoyé par Joy Electric pour un remix qui substitue tout naturellement la joie aux larmes. Chris Webster, Jesse Sherburne, Tony Baker et Matt Pahl poursuivent cette entreprise d’euphorisation massive avec un " Grey On Blue " qui prouve qu’à Edmonton la pop infectieuse reste le plus sûr moyen de dominer le froid. Le titre suivant " You Know It’s True " invite d’ailleurs définitivement à tomber la veste. Rien d’étonnant si l’on précise qu’il s’agit d’un remix signé Ma Radio Star soit Pedro Resende de... Tahiti 80. Vancouver-Tahiti le grand écart climatique pour deux formations qui pourraient bien à l’avenir souffler le chaud et le froid sur ce monde pop moderne.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.