> Critiques > Labelisés



Ça faisait super longtemps que je n’avais pas entendu un disque de metal, même si Isis est plus que cela. Le groupe a derrière lui une discographie assez imposante en seulement sept ans. Et j’ai toujours eu du mal avec Isis. Fidèle à Ipecac, ils ne se sont malheureusement pas trop inspiré du talent de Patton sur ce disque. Il y a des choses intéressantes, des passages très bien foutus qui vous font sincèrement hocher de la tête, mais pour moi le plus gros défaut est quand le chant se fait barbare, j’avoue que je ne supporte plus. En passant outre ce gros désagrément " In the absence of truth " est musicalement plutôt engageant. Des changements de rythme, une bonne vieille double pédale, des riffs afutés qui laissent transparaître de réels efforts mélodiques. Ils marchent de temps en temps sur les plate bandes de Tool, sans pour autant réussir à atteindre leur niveau cosmique. Quand on est pas fan du genre, on met quelques temps à s’acclimater, on prend des risques forcément. Mais finalement ce disque n’est pas désagréable. On reste jusqu’à la fin happé par la montée en puissance du groupe tout au long du disque. Après savoir si le disque sera nous faire du coude pour retourner sur la platine est une autre histoire. Le jour où tous les chanteurs de metal prendront exemple sur Keenan, le monde sera meilleur. Pour les fans. En vous remerciant.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.