> Critiques > Labelisés


  • 11 janvier 2007 /
    Hefner
    “The Best Of Hefner 1996-2002” (Fortune And Glory)

    7 votes
      (6/10 - 7 votes) notez cet album


Plaisant synchronisme que celui que fondent les sorties du premier véritable album solo de Darren Hayman, Table for One, et du Best Of de la formation dont il tenait les rênes, Hefner. Comme deux brasiers allumés au même moment pour ramener vers elle l’égaré qui se serait détourné du " meilleur groupe londonien du monde de ces dix dernières années " ainsi que le qualifiait un journaliste de Magic dans un numéro récent et en écho au statut de Britain’s Largest Small Band qu’Hefner aimait à se donner. Ce Best Of couvre les années de vie effective du de l’indie pop band et puise ses vingt titres à la source de ses quatre Lps et de Boxing Hefner, compilation de singles et face B réenregistrés. Au fil de l’écoute l’auditeur navigue dans les eaux intimes de Breaking God’s Heart (notamment " The Sad Witch ", l’un des titres favoris du groupe en live) ou celles gentiment troublées de The Fidelity Wars (le doublé quasi mythique " The Hymn For The Cigarettes " et " The Hymn For The Alcohol " entre autre). Il se rappelle en outre l’accueil réservé à We Love The City représenté notamment par le retapant et pourtant amer Good Fruit, le génial et rageur Painting And Kissing ou le jouissif The Day That Thatcher Dies et son air pop chargé d’une mauvaise conscience affectée. En souvenirs enfin, il suit le virage electro bricolo emprunté par le groupe sur Dead Media (" When The Angels Play Their Drum Machines " soit près de quatre minutes de dance pour Asperger). Les hits (le vital " I Took Her Love For Granted ") s’acoquinent avec les singles, les faces B (" Hello Kitten " déjà présent sur Sweetness Lies Within) et les titres rares (" A Better Friend " dans sa version originale captée sur un seize pistes) sur ce Best Of qui met en valeur les qualités mélodiques d’un groupe majeur et la finesse d’un parolier sans égal, Darren Hayman, témoin piquant d’une vie urbaine moderne et minante. Dieu que ce disque rend heureux. Parfaitement indispensable donc.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.